Unua paĝo
Nia teamo
Kontaktoj
Pri ni

    ĉefpaĝo


Lernu la facilan gramatikon de Esperanto – la angla – la franca – la suahili. Dedico

Elŝuti 5.35 Mb.

Lernu la facilan gramatikon de Esperanto – la angla – la franca – la suahili. Dedico




paĝo1/48
Dato14.03.2017
Grandeco5.35 Mb.

Elŝuti 5.35 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   48




Lernu la facilan gramatikon de Esperanto – la angla – la franca – la suahili.

Dedico.

Mi deziras kore danki al d-ro Renato CORSETTI, kiu faris la finredaktadon kaj aranĝis la eldonon.
Miaj kore dankoj al mia patro Pierre MUCHUTI MATARE kiu estis al mi la unua persono paroli pri esperanto, kaj konsiliis min lerni ĝin. « Se vi lernas Esperanton, vi povos havi internaciajn kontaktojn », li ĉiam repetadis al mi
Al S-ro Hans BAKKER kiu volonte el for akceptis gvidi min dum mia esperanta innstruada periodo.

Antaǔparolo.

Kiam mi legis ĉi tiun lernolibron, mi konstatis, ke mi estas antaŭ nova fenomeno. Je afrika esperantisto, kiu verkis lernolibro kun la suahila, kiel unu el la lingvoj, kiuj utilas por lerni Esperanto.


La lernolibro vere havas pli ambiciajn celojn. Ĝi intencas instrui al francalingvaj afrikoj la anglan kaj Esperanton kaj al anglalingvaj afrikanoj la francan kaj Esperanton. Suahil-parolantoj lernus la tri aliajn lingvojn.
Malantaŭ tiuj celoj, vi bone komprenas tion, kuŝas idealo de paco en Afriko, kie la malsamaj popoloj ankoraŭ traktas unu la alian, kiel la naciaj grupoj, kiujn renkontis la juna Zamenhof en la bazar-placo de Bjalistoko.
Mi diru ankaŭ unu vorton pri la elekto de la suahila lingvo en ĉi tiu lernolibro. La suahila estas strukture pli proksima al Esperanto ol la franca aŭ la angla.

Estas vero, ke granda parto de la vortoj en Esperanto estas kunligitaj kun eŭropaj lingvoj sed estas ankaŭ vero ka la sonsistemo de Esperanto estas precize kiel tiu de la suahila. Dum angloj kaj francoj tre malofte sukcesas post jaroj da ekzerciĝado akiri akcepteblan elparolon de Esperanto, parolantoj de bantuaj lingvoj ne devas fari apartajn klopodojn pri tio.

Kiam temas pri la gramatikaj reguloj, ankoraŭfoje parolantoj de la suahila kapablas manovri sufiksojn diversspecajn, kiuj ŝanĝas la signifon de la baza radiko :
Mganda = gando (udangano, laŭ la nuna Esperanto)

baganda = gandoj

Uganda = Gandujo (Ugando, laŭ la nuna Esperanto)

Kiganda = gande

ktp.
Ĉu tiu listeto vekas ion ĉe vi pri la simileco inter la ganda kaj Esperanto ?
La utiligo de la suahila estas interesa ankaŭ de alia vidpunkto. La eksaj koloniaj potencas landoj sukcesis konvinki afrikanojn, ke nur eŭropaj lingvoj estas io valora, io, kio donos al vi karieron kaj bonan vivon. Afrikaj lingvoj estu senutilaj jak ne indaj esti entute studataj. Nur analfabetuloj parolus ilin, dum modernaj homoj parolas la francan aŭ la anglan. Tio evidente estas unu el la grandaj kaptiloj per kiuj eŭropaj landoj sukcesas ankoraŭ teni la sendependajn afrikajn landojn en duonkolonia stato. Nur kiam afrikanoj estos memsufiĉaj ankaŭ en ĉi tiu kampo ili ĉelos rigardi al la eŭropaj landoj kiel al lum-turoj.
Esperanto havas ĝuste tiun celon. Se vi lernas Esperanton, vi povos havi internaciajn kontaktojn, sed vi povos hejme paroli vian lokan lingvon kaj evoluigi vian kulturon, ĉar Esperanto, male al la franca aŭ al la angla, ne entrudiĝas en la internan vivon de la komunumoj, kie estas parolantoj de ĝi. Ĝi ne havas malantaŭ sia armeon aŭ industrion, kies celo estas profiti de aliaj landoj.
Do, per ĉi tiu lernolibro bonvulu amase lerni Esperanto, la plej afrikan el ĉiuj internaciaj lingvoj.
Renato Corsetti.
INTRODUCTION.

Les pages qui suivent ont été composées à l’intention des étudiants de cours de l’espéranto. Le but poursuivi est d’apprendre aux jeunes gens, des différentes nations la grammaire de l’espéranto soit, par l’anglais, soit par le français ou soit par le swahili courant.


Dans la PREMIERE PATRIE, nous l’avons traitée selon les 16 règles de l’espéranto, en commençant par la prononciation, la place de l’accent tonique…

Dans la DEUXIEME PARTIE, elle contient une grammaire simple et des phrases types qui nous nous sommes servis pour traduire langue espéranto en langue anglaise, soit de la langue l’anglaise en langue swahili vis- versant.


Dans la TROISIEME PARTIE, pris dans son contexte, contient des expressions courantes des courtes phrases, qui permettront à l’étudiant, d’assimiler progressivement les diverses structures de la syntaxe espéranto, anglais, français et swahili, qui font la trame de la conversation. Les expressions sont stylistiquement de l’anglais commercial. Nous y avons mis beaucoup s’exemple, qui pourra bien faciliter l’apprenant au cas où il peut être le maître de lui-même. Ils multiplient les occasions de penser dans une ou l’autre langue de notre ouvrage où l’étudiant se sentira trop attiré soit pour l’apprentissage de l’anglais, soit du swahili, soit de l’espéranto.... ou soit du français. Dans une durée très courte l’apprenant va se familiariser avec le monde tout à la fois des espérantistes, des anglophones, des francophones ou des swahiliphone (langue bantoue).
Dans la QUATRIEME PARTIE, cette dernière à peine ébauchée et dispensée au hasard dans les éditions précédentes, se présente d’une manière suivante, les mots nouveaux sont mis par ordre alphabétique et, met, dès le début, l’étudiant en possession de mots importants qui ne sont pas toujours cités dans l’ouvrage mais dont il aura besoin fréquemment dans la pratique.
Nous tenons, à remercier très sincèrement nos collègues de l’intérêt et de la sympathie qu’ils veulent bien témoigner à nos travaux, et des diverses suggestions dont ils nous feront part


Emmanuel MUCHUTI RAFIKI

L’ALPHABET.


1.L’ALPHABET DE L’ESPERANTO.
L’alphabet de l’esperanto se compose de 28 lettres et chaque lettre correspond un son et un seul. Chaque son s’écrit par une lettre, toujours la même. Les 28 lettres alphabétiques sont indiquées chacune selon les symboles de l’international phonétique de la lecture alphabétique :

A, a B, b C, c Ĉ, ĉ D, d E, e F,f

/a/ /bo/ /co/ /cho/ /do/ /e/ /fo/

G, g Ĝ, ĝ H, h Ĥ, ĥ I, i J, j Ĵ, ĵ


/go/ /djo/ /ho/ /hro/ /i/ /yo/ /jo/

K, k L, l M, m N, n O, o P, p R,r

/ko/ /lo/. /mo/ /no/ /o/ /po/. /ro/

S, s Ŝ, ŝ T, t U, u Ŭ, ŭ V, v Z,z


/so/ /sho/ /to/ /ou/ /oui/ /vo/ /zo/

2. L’ALPHABET DE L’ANGLAIS.
L’alphabet de L’anglais se compose de 26 lettres dont les voici :

A,a B,b C,c D,d E,e F,f G,g

/ei/ /bi:/ /si:/ /di/ /e/ /ef/ /g/

H,h I,i J,j K,k L,l M,m N,n


/eitf/ /ai/ /dzei/ /kei/ /el/ /em/ /en/

O,o P,p Q,q R,r S,s T,t U,u


/ou/ /pi/ /kji:/ /a:/ /es/ /ti:/. /ju/

V,v W,w X,x Y,y Z,z


/vi:/ /dablju:/ /eks/ /wai/ /zed/

3. L’ALPHABET FRANÇAIS
L’alphabet français se compose de 26 lettres qui se lisent de la manière suivante :

A,a B,b C,c D,d E,e F,f G,g

/a/ /b/ /c/ /d/ /e/ /ef:/ /g/

H,h I,i J,j K,k L,l M,m N,n


/hash/. /i/ /ji/ /ka/ /el/. /em/ /en/

O,o P,p Q,q R,r S,s T,t U,u


/o/ /p/. /ki:/ /er/ /es/ /t/. /ou/

V,v W,w X,x Y,y Z,z


/v/ /doublv/ /iksi/ /igrek/ /zeid/
4. L’ALPHABET SWAHILI.

L’alphabet swahili se compose de 26 lettres dont leur lecture est purement phonétique :

A,a B,b C,c D,d E,e F,f G,g

/a/ /b/ /ch/ /d/ /e/ /f/ /g/

H,h I,i J,j K,k L,l M,m N,n

/h/. /i/ /ji/ /ka/ /l/ /m/ /n/

O,o P,p R,r S,s T,t U,u V,v
/o/ /p/ /r/ /s/ /t/ /u/ /v/

W,w X,x Y,y Z,z


/w/ /x/ /y/ /z/

A1. Les voyelles de l’esperanto.
Les voyelles sont d’une durée moyenne, plutôt un peu longue. Leur son n’est ni trop fermé ni trop ouvert.

A: est à Intermédiaire entre les sons « a » de patte et â de pâle”.

E : est à Intermédiaire entre les sons « é » de été et « ê » de tête”. Jamais muet

: est comme i français dans « si »

O: est à intermédiaire entre les sons comme « beau » et bol de la langue française.

U: comme ou français. Comme dans doux, cou du français.
A2. Les consonnes de l’espéranto.
C : se prononce « tso » comme dans le mot Mouche tsé-tsé

Ĉ : se prononce « tcho »comme dans «Tchécoslovaquie»

G : toujours dur comme dans « gare »

Ĝ : comme dans djo adjoint en esperanto nous disons « ĝardeno » se prononce djardèno

H: toujours aspiré haricot, la hache.

Ĥ : très aspiré comme en allemand dans « doch »

J : se prononce y .c’est un « yo » bref comme dans yoga. Ex : jes se prononce « yess »

Ĵ : se prononce « jo » comme dans gens.

S : toujours dur « so » sonné

Ŝ : se prononce « cho »comme dans chat, chaud

U se prononce comme « Où » français ex. Urbo.

Ŭ comme dans « oui » et est remarquable quand il suit la lettre « a… » ex Aŭ signifie ou, Antaŭ signifie Devant, Avant. Hieraŭ = Hiere, Margraŭ = Malgré
N.B. Les lettres Q, W, Y et X n’existent pas en Esperanto, mais réservées pour les sciences, les techniques, les mathématiques :

Des mots en diphtongues tels que parallèle, comme, frapper, abbé, accident n’existent pas en espéranto.



A3. L’alphabét et la prononciation des lettres alphabétiques anglaises.


  1. Les consonnes.- Les consonnes ont à peu près la même prononciation comme dans ces autres langues. Cependant les Anglais prononcent d, t, n, la langue moins rapprochée des dents et plus fixée au palais ; g, k, c durs ont quelque chose de plus guttural.

G a souvent le son dur devant e ou i dans des mots d’origine saxonne :

Ex : I give, I get, (Je donne, j’obtiens). Mi donas, Mi ricevas/.



G (son doux) et j se prononce dj. Ex/ range, James.

Th est un son consonne qui n’a pas de correspondant en français. Il est tantôt fort comme dans think, through, thimble, (penser, à travers, dé à coudre) ;/pensi, trans, figringo/ ; tantôt faible, comme dans this, that, though, ceci, cela, quoique./tui,tio,kvankam/

Ch égal le tch français ; sh égale le ch français

W : n’est pas une consonne. C’est une voyelle dont la prononciation correspond à ou français plus articulé.

Ex : winter, wood, hiver, bois.



W ne se prononce pas au commencement des mots devant une consonne : wring ; write, (tondre, écrire)./tondi, skribi/
Les voyelles anglaises.
Les voyelles ont deux sont principaux :

  1. Le son long : a = é (français) ; é = i ; i = ai ; o = o ; u = iou.

C’est, en général, le son des voyelles situées dans la syllabe accentuée du mot et suivies d’une seule consonne et d’une autre voyelle, plus spécialement un e muet : hate, scene, tribe, pole, mute, (hâte, scène, tribu, pole, muet) ; /hasto,sceno,tribo,poluso,muta/

A la fin des monosyllabes, les voyelles sont toujours longues : I, my, he, ( je, mon, il). /Mi, mia,li/

Cependant un grand nombre de mots d’origine française gardent la prononciation originale : vanity, sincerity, critics, (vanité, sincérité, critique) ; /vanta, sincereco, kritiko/.
Remarque. – Les voyelles longues n’ont jamais la netteté du son français correspondant ; il faudra bien observer la prononciation d’un Anglais sur ce point capital, et s’efforcer de l’imiter, sans exagération.


  1. Le son bref. Les voyelles se prononcent comme en français, sauf U qui se prononce tantôt eu, tantôt ou.

C’est, en général, le son des voyelles situées devant deux consonnes, ou devant une consonne qui termine par un mot. Toutefois, si la deuxième consonne, est une liquide, la voyelle a le son long.

Ex : fiddle (i bref), violon ; table ; tube (a, u longs), (table, tube ) ; /tablo, tubo/.



E à la fin des mots est toujours muet.

A se prononce o devant ll ou l suivi d’une consonne : fall, tall, bald, (tomber, grand, chauve), /fali, granda, senhara/

U se prononce ou dans ce même cas : full, bull :( plein, taureau) ; /plena, bovo/
Remarque. - dans la dernière syllabe d’un mot, non accentuée, le son de toutes les voyelles se rapproche uniformément de l’e muet : mortar, mustard, pistol, syrup, mortier, moutarde, pistolet, sirop.


  1. Quelques observations générales.

A devant ste est long : Haste, taste, paste, Hate, gout, pate.

I devant nd, gh, est long : Find, mind, tight, sigh, trouver, esprit, serré, soupir.

E ; I ;U devant r et une consonne ou r final se prononcent eu : herd, first, murder, fur, troupeau, premier, meurtre, fourrure.

U après r et devant une consonne suivie d’un e muet se prononce ou : Rule, rude, règle, rude ; mais on dit rudder (son eu), gouvernail.

De même dans bull, full et ses composés, taureau, plein./bovo, plena/



  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   48


Elŝuti 5.35 Mb.

  • Renato Corsetti. INTRODUCTION .
  • Emmanuel MUCHUTI RAFIKI L’ALPHABET. 1.L’ALPHABET DE L’ESPERANTO
  • 2. L’ALPHABET DE L’ANGLAIS.
  • A1. Les voyelles de l’esperanto. Les voyelles sont d’une durée moyenne, plutôt un peu longue. Leur son n’est ni trop fermé ni trop ouvert. A
  • E ; I ;U

  • Elŝuti 5.35 Mb.